Poésies, slams, chansons

Dans la classe de CP/CM1 de Mme Prost...

Question initiale en débat philo : "C'est quoi un enfant ?", après l'émergence d'idées et pour aider les enfants à approfondir leurs premières idées et leur permettre de débattre entre eux ils ont réalisé une activité de tri d'images. Cette discussion a permis d'aborder la question de l'évolution de l'enfant : quand et comment on devient grand ? Avec la lecture d'albums de jeunesse (Je veux grandir, Dans la forêt...) et l'utilisation de photos authentiques, une orientation plus "politique" a été donnée au débat : est ce que les enfants ont des droits ? Si oui, comment les faire respecter ? 

L'idéal des droits et la vie réelle des enfants en France et dans le monde. Nous avons ainsi abordé les symboles de la république, la convention des droits de l'enfant et la nécessité de faire respecter ces droits. Enfin à partir de la chanson de Dominique Dimey les élèves ont écrit de nouvelles paroles...Site de l'artiste :

www.dominiquedimey.com/


Les élèves qui ont écrit cette chanson avec leur enseignante de l'époque, Cécile Godart qui a composé la musique, sont en 5ième aujourd'hui.
Ils y expriment leur volonté d'être heureux. Il s'agit d'un magnifique témoignage, à l'heure où la France traverse des heures difficiles.

Vous pouvez accéder à une vidéo intégrant les paroles. Cliquez ici



Les textes ont été écrits et interprétés par les « 5 fantastiques » : Hind, Kenza, Amir, Adem, Mohamed Adam, dans le cadre de l'atelier  "musique rap et slam"  au CLJ 42 / Montreynaud. Instrumentale : Sebmaestria/ Homemade beat tape. Animation, Enresgitrement, et Mix : Aurélien Méalier, Les ateliers Librezic


"Il nous faut arracher la joie aux jours qui défilent" (Vladimir Maïakovski 1926), tel était le slogan du 17ème printemps des poètes. Fabriquées comme des collages, à base de terre, d'étoiles, de maisons et de rêves, les poésies des élèves de la 6ème Rome ont cette intensité là.


Deuxième podcast des classes de 4 ième dans le cadre de leurs cours d'italien. Sous forme d'interview les élèves racontent l'histoire du slam. Puis dans un deuxième temps ils proposent chacun/chacune un texte qu'ils ont écrit.
Ça parle: d'aimer se faire peur, de la fierté d'être Algérienne, de la destruction de la tour plein ciel comme la perte d'un symbole, et du foot comme passion.
L'enregistrement a été l'occasion pour les élèves de les interpréter à leur manière, en mettant du ton, tout en faisant attention à la prononciation et à l'intonation.
Pour en savoir plus sur le slam: http://www.ligueslamdefrance.fr/archive/slam.php


Avec un extrait de la pièce de théâtre de Bruno Castan, les CM2 de l'école élémentaire Saint-Saëns théâtralisent ce conte de métamorphose. Six versions différentes du même texte: Ismail et Ibrahim / Cassandra et Adline / Hamza et Hamza / Kays et Ilyès / Salma et Soundous / Yasmine et Assia. Quel est votre préféré ?


Deuxième podcast des classes de 4 ième dans le cadre de leurs cours d'espagnol. L'enregistrement de ces poésies a été l'occasion pour les élèves de les interpréter à leur manière, en mettant du ton, tout en faisant attention à la prononciation et à l'intonation. Au menu: "Paisaje" de Frederico Garcia Lorca, "Los ojos" De Pablo Neruda, et "La primavera ha venido" de Rafael Alberti.


Quelques élèves des classes de 4 ième, en espagnol sont venus enregistrer des chansons en espagnol pour s'entrainer à la prononciation en chantant. Sous forme de zapping radio voici: "veo, veo" de Teresa Rabal, et  "¿Cómo es tu familia?".


Les textes ont été écrits et interprétés par : Hadil, Hyziad, Fatma, Hamza, Kyllian, et Said, dans le cadre de l'atelier « musique, Rap, et addictions » à la Sauvegarde 42. Instrumentale : Oxydz. Enregistrement et Mix : Aurélien Méalier pour les Ateliers Librezic.


Dans le cadre de la production d'un journal de classe écrit en italien avec  l'assistante Roberta Martinelli, les élèves de troisième ont réalisé un SLAM qu'ils ont ensuite enregistré. Ce slam fait partie de la rubrique "Ma ville idéale" réflexion menée avec leur professeure. La ville que les troisièmes voudraient s'appelle..."Utopia" comme vous allez lire et ... entendre!

Dans l'ordre au micro: Saif, Nabila, Adem, Abdelssamad
Musiques: SZ et François Virot

UTOPIA
Nella città più bella che ci sia,  non ci sarà più la Polizia, e le malattie se ne andranno via.
Per trovar la povertà,  devi andare via da qua:
nella città più bella che ci sia, vedrai ogni ricchezza andar per via
La gente indifferente, che non ci sente, ed acconsente, strafottente, non la vedrai per niente
Il mondo conosce la gravità, ma non questa città.
Qui tutto è magico... Semplicemente magnifico!

Traduction:
Dans la ville la plus belle au monde, la police ne fait aucune ronde, les hopitaux personne les fonde.
Si ti veux voir la pauvreté, alors tu devras t'en aller.
Dans la ville la plus belle du monde, tout est aisé et rien ne gronde.
Les types indifférents, sans avis ou insolents, ne seront pas dedans.
La terre connait la gravité , mais pas cette cité.
Ici tout est magnifique, simplement... magnifique !